AccueilLiens Ignorer la navigation >> Espace candidat >> Guide de l'intérim >> Les formations

Les formations

Le CPF (Compte personnel de formation)

Les heures de DIF (du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2014) sont transférées sur le CPF. Elles ne sont pas perdues et sont à inscrire par chaque personne sur son compte personnel de formation. Elles peuvent être mobilisées pour une formation dans le cadre du CPF jusqu’au 31 décembre 2020.

Chaque tranche de 1 800 heures travaillées donne droit à 30 heures de DIF. Les heures de DIF déjà consommées au cours de cette période ne seront pas décomptées du solde des heures acquises pour le CPF.

 


Nb d’heures travaillées en intérim en 2012 - 2013 et  2014
Nombre d’heures de CPF acquises
Moins de 1800 heures 0 heure
Entre 1800 et 3599 heures 30 heures
Entre 3600 et 5399 heures 60 heures
Entre 5400 et 7199 heures 90 heures

 

Les heures de CPF (à compter de 2015) :

Le compte s’alimentera automatiquement chaque année en heures de formation acquises, au prorata du temps de travail : 24h les 5 premières années et 12h les 3 années suivantes pour les personnes à temps complet. Le compte est plafonné à 150 heures.

L’alimentation du CPF est calculée au prorata du temps de travail effectué, arrondi au nombre entier supérieur

Exemples :
- Pour 1607 h travaillées en 2015 : 24h de CPF acquises
- Pour  1h travaillée en 2015 : 0.0149 h = 1h de CPF acquis.

 

 Pour créer votre compte, rdv sur www.moncompteformation.gouv.fr

Le CIF (Congé Individuel de Formation)

Ce contrat permet de suivre à titre individuel une formation pour accéder à un niveau supérieur de qualification, se perfectionner professionnellement, changer de profession ou d’activité.

 

Il faut justifier de 1600 heures travaillées dans l’intérim au cours des 18 derniers mois dont 600 dans l’ETT dans laquelle vous faîtes votre demande. Il peut être financé par le FAF.TT sous reserve de l'acceptation par celui-ci.

 

Pendant le CIF, vous êtes salarié de l’entreprise de travail temporaire qui vous a délivré l’autorisation d’absence : vous signez avec elle un contrat de mission formation qui vous permet d’être rémunéré pendant votre formation.

 

La rémunération est calculée sur le salaire de base de la dernière mission et le rythme de la formation.

 

Le CIPI (Contrat d’Insertion Professionnelle Intérimaire)

Le Contrat d’Insertion Professionnelle Intérimaire est une formation en alternance spécifique au travail temporaire. Vous pouvez en bénéficier si vous êtes demandeur d’emploi et que vous rencontrez des difficultés d’insertion ou de réinsertion professionnelle du fait de votre âge, d’un handicap, ou d’une situation professionnelle, sociale ou familiale particulière. Il dure entre 210 et 420 heures.

 

Cette formation a pour objet de faciliter l’insertion ou la réinsertion dans l’emploi de personnes sans emplois inscrites ou non comme demandeurs d’emploi.

 

Le CDPI (Contrat de Développement Professionnel Intérimaire)

Le contrat de développement professionnel intérimaire est une formation en alternance ouverte à tous les intérimaires peu ou pas qualifiés sous réserve qu’ils totalisent 450 heures de missions d’intérim au cours des 12 mois qui précèdent le démarrage du contrat.

 

Ce contrat a pour but d’améliorer la qualification des intérimaires et d’accroître leur capacité d’accès à des missions plus qualifiées.

 

La durée du contrat ne peut être inférieure à 175 heures et supérieure à 450 heures. Il n’y a aucun critère d’âge.

 

Le congé VAE (Congé pour Validation des Acquis de l’Expérience)

Ce congé permet de valider les acquis de votre expérience en vue d’obtenir en totalité ou en partie un diplôme, un titre à finalité professionnelle, ou un certificat de qualification figurant au répertoire national des certifications professionnelles.

Il faut justifier d’au moins 3 ans d’expérience en rapport avec le diplôme visé. La rémunération est maintenue pendant la VAE.

 

Le CBC (Congé Bilan de Compétences)

Ce congé permet à l’intérimaire d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles, ses aptitudes et ses motivations pour s’engager dans un projet professionnel ou de formation. La durée maximum est de 24 heures.

 

Il faut justifier soit de 5 ans consécutifs ou non en tant que salarié (intérimaire ou pas) dont au minimum 1600 heures au cours des 15 derniers mois dans l’ETT où vous faîtes votre demande.

 

Soit lorsque l’ancienneté a été acquise seulement dans l’intérim, 3200 heures d’intérim sur les 30 derniers mois dont 1600 heures dans l’ETT où vous faîtes votre demande.

 

Le contrat de professionnalisation intérimaire

Ce contrat doit déboucher sur une qualification professionnelle reconnue, sa durée est comprise entre 6 et 24 mois.

Il comporte une ou des périodes de formation externe, une ou des missions d’intérim en rapport avec la qualification visée, et le cas échéant une ou des périodes de formation en entreprise.

Ce contrat est destiné aux jeunes de 16 à 25 ans sans qualification ou souhaitant compléter leur formation et au demandeur d’emplois de plus de 26 ans pour favoriser leur retour à l’emploi. Formation externe : pour les contrats de 6 à 12 mois elle dure 15% de la durée totale du contrat (et > 150 heures).

Pour les contrats de 12 à 24 mois, ce taux doit être compris entre 25 et 30% de la durée totale.

En ce qui concerne la rémunération :

 

         Age

 Au moins titulaire d’un

 bac pro d’un titre ou

 d’un diplôme

 professionnel de

 même niveau

           Autre

 26 ans et plus

 SMIC

 SMIC

 21-25 ans

 80% du SMIC

 70% du SMIC

 Moins de 21 ans

 65% du SMIC

 55% du SMIC